KEPA

Entre blues rural et rock’n’roll minimaliste, entre Robert Johnson et Bob Log III, le one man band de KEPA vous propulsera directement sur les bords du Mississippi.

28 ans, trois ans de blues, des centaines de concerts et déjà deux Olympias ! Pourtant, rien ne prédestinait ce skateur professionnel à monter sur scène : " mon rêve était de skater aux quatre coins du monde " mais c’est après une méchante blessure qu’il se met à gratter sur une guitare. Il compose ses premiers morceaux. Peu à peu, il créé son genre : Le Power Blues qu’il joue sur des guitares acoustiques en acier, un modèle fabriqué dans les années 1930 aux Etats Unis.

" Avec son petit hoquet et sa guitare en métal, Kepa convoque les fantômes du rock-a-billy et du blues, de Charlie Feathers à Bukka White, sans les singer ", Stéphane Deschamps, Les inrocks