En partenariat avec :

- 

- Le lycée Jean-Pierre Timbaud.

- 

Et avec l’aide de




La plasticienne et chanteuse Ava Carrère accompagnée du musicien et chanteur Ismaël Colombani forment " Sages comme des Sauvages ", conçu comme un spectacle et une unité d’intervention pédagogique.

Dans le cadre de leur résidence au Rack’am (du 17 au 20 mars), ils mettront en place une " Chorale Sauvage " avec 15 internes du lycée Jean-Pierre Timbaud durant laquelle ils travailleront chant, rythme, harmonie, improvisation, présence et concentration.

"Sages comme des Sauvages" chantent à deux voix des chansons de très loin et des chansons de très près, chants des autres et chants d’eux-mêmes. En jouant du maloya, de la country, du calypso ou du rebetiko, ils abordent le folklore dans son sens le plus large.
En français, créole, anglais ou en grec, "Sages comme des Sauvages" chantent en s’accompagnant au cavaquinho (Brésil), au bouzouki et au defi (Grèce), à la guitare, au violon et au kayamb (Île de la Réunion).

Rendez-vous le jeudi 20 mars à partir de 19h30 pour les découvrir en concert !

Plus d’informations sur Sages comme des Sauvages

Dans le cadre du programme "There’s a Riot Goin’On, One year’s exhibition", initié en 2013, Matthieu Saladin invite l’artiste Mattin à poursuivre leur collaboration autour du projet "Brutalised Aesthetics" dans sa version concert.

" Brutalised Aesthetics " est un projet qui réfléchit sur les rapports entre bruit et démocratie. Il se présente sous la forme d’une performance, associant la projection d’un film sur les révoltes de concert et des actions réalisées in situ.

" À l’époque, [...] il revenait à des hommes qui s’occupaient d’éducation d’écouter l’exécution de ces pièces en silence jusqu’à la fin, tandis que les enfants, leurs pédagogues et la masse du public étaient ramenés à l’ordre par le bâton du service d’ordre. Voilà donc suivant quel type d’ordonnance la masse des citoyens acceptait d’être contrôlée en ces matières sans avoir l’audace de faire du tapage pour exprimer son jugement. Par la suite cependant, à mesure que le temps avançait, apparurent des compositeurs qui commencèrent à violer les règles dans le domaine des Muses [...] ils répandirent sur le compte de la musique ce mensonge suivant lequel en musique il n’y avait aucune place pour une quelconque rectitude et que c’est le plaisir de celui qui y trouve sa jouissance, que celui-ci fût meilleur ou pire, qui décidait avec le plus de rectitude "...

Platon, Les Lois

La performance aura lieu le 20 mars à partir de 21h00.

Plus d’informations sur " Brutalised Aesthetics "

Rendez-vous pour un moment de partage artistique, moral et politique !

 

Le Rack’Am - 12, rue Louis Armand - 91220 Brétigny sur Orge - 01 60 85 10 37 lerackam@mairie-bretigny91.fr